Vous cherchez un commissaire-priseur ?

Vous êtes au bon endroit

Vente volontaire ou vente judiciaire?

vente volontaire ou vente judiciaire?

Il est légitime de d’imaginer que toutes les ventes réalisées par un commissaire-priseur sont identiques. Cependant, il existe des différences entre une vente aux enchères volontaire et une vente judiciaire. Il peut être utile de les saisir même s’il existe des obligations communes. Il est intéressant de noter que cette distinction est issue de la loi du 20 juillet 2000. Dans la plupart des cas, le commissaire-priseur dispose de la double casquette. Le commissaire priseur judiciaire a également d’autres missions, il intervient notamment dans les tutelles, les curatelles, les inventaires de successions. Seuls les commissaires-priseurs judiciaires sont amenés à effectuer les ventes dans les crédits municipaux.

Dans le premier cas, les lots vendus sont apportés délibérément au commissaire-priseur tandis que dans le second cas, les lots vendus par obligations ou par prescription d’une loi ou d’une décision de justice. Par exemple, une créancier peut faire saisir des biens et les faire vendre par un commissaire-priseur judiciaire pour se faire payer avec le produit de la vente.

Quelle sont les distinctions entre une vente volontaire et une vente judiciaire?

Pour la vente volontaire, le commissaire priseur est le mandataire du vendeur qui présente et vend son ou ses biens lors d’une vente publique. Il doit adjuger le prix au mieux-disant à l’issu d’un précédé transparent.

Les ventes judiciaires sont des ventes forcées, prescrites par la loi ou une décision de justice c’est-à-dire qu’elles sont issues soit d’une liquidation judiciaire soit d’une procédure civile d’exécution. Le commissaire-priseur judiciaire doit également adjuger à la dernière enchère.  

Les frais d’une vente volontaire sont fixés librement par le commissaire priseur tandis que les frais ici d’une vente judiciaire sont fixé par un décret. Actuellement le taux est de 14,40%. Relevons que la vente judiciaire excluent les actions en garantie de vices cachés. Les biens sont donc vendus en l’état.

Qui dirige la vente?

Concernant la vente volontaire nous avons affaire à une commissaire-priseur habilité c’est à dire un opérateur de vente volontaire sous la surveillance du Conseil de Ventes Volontaires ou un commissaire priseur judiciaire.

Pour les ventes judiciaires sont dirigées par un commissaire priseur judiciaire nommé par le ministre de la justice et titulaire d’une charge ministériel. Les commissaires-priseurs judiciaires sont représenté par la Chambre National des Commissaires-Priseurs Judiciaires.  Ils sont titulaires d’une charge et doivent prêter serment devant le tribunal de Grande Instance.

Les lots généralement présentés lors d’une vente judiciaire s’adressent plus à une clientèle de professionnels. Ce sont généralement des ventes issues de la liquidation judiciaire, il est fréquent d’y trouver des matériels de BTP, de restauration. Les objets d’art sont généralement plus présent lors d’une vente volontaire.

L’évolution des ventes judiciaires

Suite à la loi Macron du 6 Août 2015, la profession de commissaire priseur judiciaire va évoluer d’ici 2022 en fusionnant avec les huissiers de justice. Une longue période de transition est en cours. Cette nouvelle profession se nomme commissaire de justice. Notons que les huissiers de justice peuvent également diriger une vente aux enchères publiques volontaires ou judiciaires. Ces dernières ont lieu où il n’y a pas de commissaires-priseurs judiciaires établis.

L’annuaire commissaire priseur vous propose de trouver l’étude la plus proche de chez vous.

A propos de commissaire-priseur.com

Bienvenue sur l’annuaire de commissaire priseur. Vous recherchez un commissaire priseur en France vous êtes au bon endroit. Le site Annuaire commissaire priseur vous permet de trouver votre commissaire priseur partout en France. Recherchez un commissaire priseur grâce à notre annuaire en ligne, il ne vous reste plus qu’à le contacter directement.

Vous êtes commissaire-priseur ?

proposer mon cabinet

Les commissaires-priseurs par ville